Surfileuse ou surjeteuse : que choisir ?

Il existe différents types de machines à coudre : la surjeteuse, la surfilleuse, la recouvreuse, la brodeuse et les machines industrielles. Pour la plupart des couturiers, les plus utilisés sont la surjeteuse et la surfileuse. Mais à quoi servent-elles véritablement et pourquoi sont-elles plus prisées que les autres ? Quelles sont leurs différences en termes de fonctionnement et de prix ? C’est ce qu’on va découvrir dans ce guide complet.

Une surfileuse, c’est quoi ?

Une surfileuse est une machine complémentaire de la machine à coudre. Elle permet un gain de temps considérable en utilisant un système de point de chaînettes. Durant le procédé, cette machine surfile le tissu pour prévenir les nœuds et éventuels débords de fils. Cela donne des petites bordures très soignées qui sont semblables à un ourlet en point de type zigzag.

Pour certains, elle est considérée comme une machine à coudre classique. Par définition, une surfileuse correspondrait donc à toutes les machines capables de surfiler.

Il existe deux types de surfileuses : la surfileuse automatique et la surfileuse manuelle.

Comment fonctionne la surfileuse ?

La surfileuse ne possède qu’une seule aiguille. L’aiguille adaptée est choisie selon le travail à faire et le type de tissus :

  • Une aiguille standard ou universelle avec un bout arrondi pour les tissus naturels et synthétiques, les robes-chemises, les costumes en toile, les manteaux, le linge table et les draps
  • Une aiguille pour Jersey avec une pointe arrondie pour les tissus Jersey fins, en lycra et en Dorlastan
  • L’aiguille Microtex à pointe très fine pour les tissus très fins comme la soie ou la microfibre
  • L’aiguille pour Stretch à pointe en boule adaptée au tricot et aux rideaux
  • L’aiguille pour cuir avec une pointe triangulaire et une cannelure pour le cuir et le similicuir
  • L’aiguille pour les jeans et les tissus fermes avec une pointe fine et chromée conçue pour le plastique, la toile cirée, les jeans, le denim, le velours côtelé et les bleus de travail
  • Le patchwork à pointe fine pour piquer les tissus rembourrés.

Quels sont les équipements de base pour une surfileuse ?

En général, une machine à coudre surfileuse est munie de griffes d’entrainement pour permettre le transport du tissu. Le type de griffes est à choisir selon le tissu et la couture désirée (pièces froncées, tendues…).

Elle est aussi équipée d’un volant qui fonctionne de la même manière que celui d’une machine à coudre. Ce dernier permet de manipuler l’aiguille en la baissant et ne la relevant.

Aussi, les portes-bobines d’une surfileuse, qui sont plus nombreuses que celle d’une machine à coudre classique à cause de l’utilisation importante de fil, sont dotées d’un anti-vibreur.

surfileuse de la marque Juki
Surfileuse Juki MO-45

Combien coûte une surfileuse ?

Le prix d’une machine de surfilage varie selon les marques et les performances. Mais pour une surfileuse professionnelle, on doit compter entre 2000 et 4000 euros mais vous pourrez toujours tomber sur des promos qui vous permettront de les avoir pour un tarif moins élevé. Acheter une machine d’occasion peut aussi être aussi une bonne solution pour bénéficier d’un meilleur rapport qualité prix.

Et une surjeteuse c’est quoi ?

Par définition, la surjeteuse manuelle ou automatique désigne un modèle particulier de machine à coudre servant à découper, à piquer, à surfiler et à assembler différents tissus en un seul passage. En plus de l’assemblage, la surjeteuse permet aussi de réaliser les finitions.

Selon les modèles, la surjeteuse compte entre 2 et 5 bobines de fil utilisées simultanément. Elle peut être utilisée à la place d’une machine à coudre classique. En revanche, contrairement à la machine à coudre, la surjeteuse ne permet pas de faire des points de piqûre droits mais permet un assemblage plus rapide.

À quoi sert une surjeteuse ? 

Une surjeteuse est composée de 2 boucleurs et de 2 aiguilles et permet de réaliser un rouleauté et un surjet. Pour ce type de couture, il faudra utiliser 3 fils, 2 boucleurs et une aiguille. La seconde aiguille ne sera nécessaire que pour assembler et surfiler les tissus en un passage unique.

Il est extrêmement difficile en couture de réaliser des finitions professionnelles avec une machine à coudre classique, même pour un couturier de talent. De plus, avec une machine à coudre standard, les tissus extensibles risquent de s’effilocher. C’est dans ce cadre qu’on utilise la surjeteuse qui pique les matières élastiques très facilement.

Avec une surjeteuse, les vêtements sont plus solides et durent plus longtemps que s’ils étaient confectionnés à la machine à coudre.

Quels sont les équipements des machines surjeteuses ?

Une surjeteuse dispose généralement des éléments suivants :

  • Des griffes d’entrainement qui permettent de froncer ou de tendre les tissus selon les besoins
  • Deux couteaux qui servent à découper le tissu
  • D’un volant de la surfileuse qui est similaire à celui de la machine à coudre
  • Deux boucleurs qui interviennent dans la formation de boucles
  • Un pied presseur

Avantages et inconvénients d’une surjeteuse

La surjeteuse a le mérite de faire gagner du temps dans la réalisation de tâches similaires effectuées avec une machine à coudre. Avec une surjeteuse à 4 fils, il est possible de surfiler, de couper et de piquer simultanément.

Cependant, pour les procédés nécessitant plus de délicatesse, il est préférable d’utiliser une machine. En effet, la surjeteuse est beaucoup moins précise qu’une machine à coudre classique même si elle est idéale pour les finitions. Par exemple, dans le cas de textiles imprimés, quelques décalages pourraient se remarquer après la couture.

Aussi, contrairement à une machine à coudre standard, la surjeteuse coud et coupe en même temps. Durant son utilisation, il est important de ne pas faire de faux pas et de couper des bouts de tissus qui ne le devraient pas, ce qui pourrait rendre les vêtements trop courts par exemple. À l’instar d’une machine à coudre qui est plus maniable, l’utilisation d’une surjeteuse nécessite un minimum de concentration.

surjeteuse de la marque Brother
surjeteuse brother 4 fils

Quels prix pour une surjeteuse ?

Le coût d’une surjeteuse de qualité varie selon les modèles, les marques, la présence ou non d’un bras libre, le nombre de porte-bobines qu’elle utilise ou encore les accessoires fournis. Mais d’une façon générale, une surjeteuse 3 fils coûtera dans les alentours de 200 euros et une surjeteuse 3 et 4 fils entre 220 et 500 euros. Dans le cas des surjeteuses 2, 3 et 4 fils, le prix peut aller de quelques centaines d’euros à 1500 euros.

Pour exemple, le prix de la surjeteuse PFAFF hobbylock 2.0 (mon coup de coeur) qui répond à ces caractéristiques est à moins de 400 €.

Surjeteuse ou surfileuse : laquelle choisir ?

En termes de fonctions, la surfileuse et la surjeteuse servent toutes les deux à surfiler les bords des tissus au moment de l’assemblage. Toutefois, la machine à surfiler ne coupe pas le tissu contrairement à une surjeteuse.

Il faut aussi prendre en compte que coudre avec une surfileuse prend plus de temps qu’avec une surjeteuse. Cela est dû au fait qu’avec une machine de surfilage, il faut d’abord surfiler avant d’assembler les différents morceaux de tissus alors qu’une surjeteuse peut surfiler et monter en même temps. Dans le cas d’une surfileuse simple, il faut s’appliquer à faire plusieurs passages du tissu et ensuite couper manuellement l’excédent. Si le travail à faire ne nécessite pas une certaine précision, cela constitue une perte de temps considérable.

Une surfileuse s’apparente beaucoup à une machine à coudre classique : il faut replier préalablement replier le tissu avant de commencer à surfiler. Ce procédé requiert de la patience et de la minutie pour maintenir le tissu. Pourtant, ce genre de désagrément n’a pas de raison d’être avec une surjeteuse, car elle est capable d’effectuer automatiquement un bon surfilage en un seul passage.

Pour un rendu professionnel, des finitions propres et une rapidité de couture accrue, l’idéal sera toujours la surjeteuse. Son aspect presque automatisé fait d’elle le meilleur allié des couturiers. La machine surfileuse est uniquement nécessaire dans le cas de vêtements nécessitant finesses et précisions.

C’est pour cette raison que, pour les modèles récents, la surfileuse et la surjeteuse sont combinées en une seule machine : la surfileuse surjeteuse. Par ailleurs, une machine à surfiler professionnelle a un prix plus élevé qu’une surjeteuse surfileuse.

surjeteuse de la marque Singer

FAQ

L’acquisition d’une bonne machine à coudre reste un investissement important. Avant de se lancer, il est important de bien étudier ses besoins, l’utilisation que l’on en fera et le budget qu’on peut se permettre d’allouer. En cas de doute, il est toujours préférable de prendre conseils en magasin ou de se renseigner auprès des sites officiels des marques ou des vendeurs. Les avis des clients aident aussi de faire le bon choix.

Passionnée de coûture depuis ma plus tendre enfance, et adepte de la surjeteuse, je souhaite aujourd'hui partager cette passion au plus grand nombre au travers de ce blog ! Ayant eu l'opportunité d'utiliser une multitude de surjeteuses, j'ai décortiqué pour vous les modèles phares, vous pourrez ainsi faire le meilleur choix selon vos besoins. Merci pour votre visite et au plaisir d'échanger !

Surjeteuse